Mercerie fine . Cours de couture enthousiaste . Salon de thé bavard

Idées couture

Evénement : Brin de Cousette organise un Sew Along avec le magazine Fibre Mood

editie 6

 

Fibre Mood s’est désormais fait une place parmi les incontournables couture. Plus que des patrons, c’est une véritable communauté d’échanges. L’édition numéro 6 de leur livre de patrons (automne) vient juste de paraître.

Pour fêter ça, nous avons le plaisir d’accueillir un Sew Along dédié à l’un de leurs nouveaux modèles : la jupe ANNA, dont vous pouvez voir la vidéo de teasing ici

Il s’agit d’une jupe midi en A, parfaite pour l’automne. Proposée dans une longueur midi, sa longueur peut très facilement être ajustée à votre idée.

A réaliser dans un tissu avec un peu de tenue et d’épaisseur comme le denim ou le velours côtelé. Une gabardine ou de la laine, ça marche aussi.

Au menu des gourmandises techniques : poche, fermeture éclair et fente croisée à l’arrière.

 

Venez coudre le samedi 26 octobre de 16h30 à 21h ce chouette modèle en compagnie de Carole, notre professeur, et d’autres passionnées de couture, dans un cadre chaleureux et bienveillant. Pour s’inscrire, c’est par .

Le patron PDF vous sera envoyé après votre inscription, et nous vous demandons, afin d’optimiser le temps passé en atelier, de le préparer en amont.

Alors, prête à coudre Anna ?

 

Besoin d’un cadeau de naissance ?

Il paraît que le 23 septembre est le jour de l’année où il y a le plus de naissances*. Si vous avez besoin d’un cadeau de naissance, pourquoi ne pas lui donner un supplément d’âme en le cousant ?

*source : France Inter.

 

Les modèles proposés dans nos cours recèlent plusieurs cadeaux de naissance potentiels :

vous pouvez ainsi coudre des lingettes lavables pour faire la toilette de bébé dans notre cours spécial Zéro Déchet, à ranger dans le pot en tissu réversible proposé dans notre cours PRATIQUER.

Apprendre à coudre en volume un pot en tissu

 

Ou encore une couverture pour accompagner Bébé dans ses promenades, en coton et, au choix, polaire, éponge ou minky :

Et enfin, un pochon réversible pour ranger son change ou son déjeuner, faisable en 2h30 dans notre cours PRATIQUER, ou pour les plus courageux, un sac polochon en guise de sac à langer, faisable en 3 sessions de notre S’AMUSER.

 

 

Et côté mercerie, nous attendons également un réassort du super patron de Pauline Alice consacré aux petits :

Il contient trois patrons en taille 3-36 mois : une tunique, une salopette et un manteau.

Alors, des naissances par chez vous aujourd’hui ?

Que faire avec ses chutes de tissus ?

Vous avez attrapé le virus de la couture, et depuis vous vous éclatez sur votre machine.

Et vous accumulez les petits morceaux de tissus, trop petits pour en faire quelque chose a priori, mais trop jolis pour être jetés !

Voici quelques idées pour utiliser les petits morceaux de tissus et limiter ainsi l’impact écologique de votre nouveau hobby.

S’adonner aux joies du patchwork

Sans rentrer des constructions et assemblages trop complexes, vous pouvez assembler des petits carrées / rectangles découpés dans vos chutes afin d’avoir un coupon suffisamment grand pour tracer les pièces de votre patron. En l’occurrence, nous avons cousu une trousse sur le modèle de celle proposée dans notre cours PRATIQUER.

 

Nous avons aussi fabriqué, sur la base de 4 x 4 carrés de 15 x 15 cm de côté, un joli coussin pour habiller son intérieur (avec notamment de jolies chutes de tissu Michael Miller) :

Tresser une coupe, ou pour les plus assidu(e)s, un tapis

Ce type de projet est particulièrement adapté aux chutes en forme de longues bandes.

Commencez par découper des bandes d’environ 5-6 cm de large. Prenez trois de ces bandes, et tressez les ensemble.

Quand vous arrivez à la fin d’une bande, nous vous conseillons d’adopter la technique préconisée aux cavaliers pour réparer provisoirement leurs rênes ou étrivières en cuir.

Concrètement, repliez l’extrémité de la bande en cours de tressage ainsi que de la suivante et faites une encoche aux ciseaux. Glissez la nouvelle bande dans l’encoche de celle en cours de tressage, et repliez là en faisant passer le flot de la nouvelle bande dans l’encoche du haut. Vous obtenez ainsi une rallonge pour votre bande et pouvez continuer à tresser.

Résultat de recherche d'images pour "réparer une rêne cassée"

Une fois votre tresse finalisée, vous pouvez coudre en rond au point zig-zag (plus votre point sera serré, plus cela aura tendance à s’incurver). Pensez à changer au préalable l’aiguille de votre machine pour utiliser une aiguille jean, car la tresse est relativement épaisse à coudre. Ce qui ne stresse pas le moins du monde nos Pfaff  (il en faut plus pour les impressionner).

Ne faites pas comme moi : pensez à enrouler votre tresse de manière à ce que votre objet se monte plutôt sur la gauche afin de ne pas être gêné par la machine lorsqu’il commence à avoir un certain diamètre (c’est-à-dire qu’il faut le coudre en tournant dans le sens des aiguilles d’une montre).

Et voici une version panier, pour ranger son petit bazar :

 

Rembourrer un coussin ou une poupée.

Ici, pas besoin de matériel très sophistiqué : il s’agit ici de lacérer en petits bouts toutes vos chutes et de l’utiliser comme rembourrage d’un coussin à épingle, d’un pouf (il y a un excellent tuto sur le site de la marque de patrons Closet Case Patterns ici) ou d’un boudin anti-courant d’air !

Cela peut également être un coussin plus décoratif dont vous pouvez dessiner vous-même la forme (comme le coussin en forme de tête de chat proposé dans le cours de couture pour enfant Graine de Couturier).

A noter qu’il existe aussi des tissus pré-imprimés conçus à cet effet. avons par exemple un joli tissu Birtch Fabric en coton bio en boutique.

[Effet bonus : lacérer du tissu peut avoir des vertus thérapeutiques insoupçonnées !]

 

Ce ne sont que quelques idées parmi d’autres, mais qui aident à ne pas laisser le sac à chutes devenir totalement hors de contrôle !

Et vous, vous faites quoi pour utiliser vos chutes ?

Zoom sur les accessoires

Les patrons d’accessoires Noodlehead sont disponibles chez Brin de Cousette

Noodlehead est une marque de patrons d’accessoires et de patchwork créée par Anna Graham en 2010 et basée aux Etats-Unis (Wisconsin).

Anna – dont le site https://noodle-head.com/ vaut le détour – a également écrit un livre de couture (Handmade Style, 2015) et a publié à plusieurs reprises des patrons dans le magazine Making, notamment le Petal Pouch, que nous avons cousu, paru initialement dans le numéro Flora en 2016.

Nous proposons désormais à la mercerie quelques un de ses patrons de sacs, et un lot de 3 patrons d’accessoires, d’où est tiré le Petal Pouch que nous avons testé.

Il s’agit d’une trousse doublée, de forme légèrement arrondie sur le dessus et le dessous, ce qui ne facilite pas la pose du zip (il ne faut pas hésiter, par exemple pour surpiquer la fermeture à glissière, de bien ouvrir complètement celle-ci pour être bien à plat) ou de cranter l’arrondi une fois le zip posé.

Deux tailles sont proposées ; nous avons cousu la plus grande.

Le montage du cette fermeture diffère de celui de la trousse que certains de nos élèves ont cousu dans notre cours de couture PRATIQUER, du fait de la doublure et de la forme arrondie, mais également parce que le patron prévoit une petite languette (d’un seul côté, étonnamment) qui permet de faire une jolie finition. Comme elle était jolie, nous avons utilisé la lisière du tissu de notre doublure pour coudre cette languette, et la lisière du tissu extérieur pour la languette prévue sur le côté de la pochette :

Les patrons de Noodlehead sont disponibles en boutique au prix de 11,90 euros.
Tissu extérieur COTTON STEEL, 100% coton vendu en boutique au prix de 20 €/m.

Autres patrons d’accessoires disponibles chez Brin de Cousette :

Lu et approuvé : Couture pour les grandes débutantes par Tilly Walnes

Il s’agit d’un livre écrit par la créatrice anglaise à l’origine de la marque de patrons Tilly And The Buttons, publié en 2014, mais traduit en 2017 seulement en français.

Il propose des modèles pour composer une garde-robe assez complète, représentatifs de la première période de Tilly Walnes, incarnant alors un style relativement original dans l’offre de patrons. C’est moins le cas aujourd’hui, « in my opinion » comme disent les anglo-saxons…

Sont ainsi proposés 1 foulard, 1 pantalon de pyjama, 2 jupes, 2 robes et 1 top :

Certains de ces modèles sont tout à fait accessibles à des couturières de niveau intermédiaire, et peuvent constituer des premières réalisations de vêtements cousus main.

Pourquoi on l’aime chez Brin de Cousette :

  • pour sa clarté et son caractère résolument pédagogique : nous avons apprécié en particulier le fait que les projets soient présentés dans un ordre croissant de complexité, et l’index proposé à la fin du livre. Les points techniques sont bien rédigés (c’est par exemple un des rares livres qui présente clairement la notion d’aisance),
  • pour son caractère très complet : le livre alterne les instructions pour la réalisation des vêtements, des suggestions de personnalisation pour chaque modèle, des pages techniques (« comprendre les instructions d’assemblage » par exemple) et des écrits sur un mode de vie « couture »,
  • pour son esthétisme et ses visuels très frais et modernes qui participent à la lisibilité de l’ouvrage. Il est ainsi très pratique à utiliser quand on coud les modèles. Les photos sont assez grandes, illustrent plutôt bien les instructions et sont bien positionnées (pas d’allers-retours à faire entre les pages). Tout s’enchaîne de manière fluide.

Le modèle testé :

Nous avons cousu la jupe Delphine, qui figure sur la couverture.

Il s’agit d’une jupe trapèze, qui arrive juste au-dessus du genou, et qui se ferme par un zip invisible dans le dos. Elle requiert, pour « tenir » la forme trapèze un tissu chaîne et trame moyen à lourd. Nous avons donc choisi un jean uni bleu en boutique, et pour réveiller un peu le côté monochrome du jean, nous avons réalisé la ceinture dans une chute de wax (l’appel du printemps sans doute…).

Le patron comporte 4 pièces et nous avons apprécié le fait que les marges de couture soient incluses, ainsi que la facilité avec laquelle les pièces du patron se décalquent.

Résultat : une jolie jupe, à porter en toutes saisons (avec un collant ou jambes nues, avec des bottes ou des sandales). Elle s’insère parfaitement dans une garde-robe versatile et tout-terrain. Et l’effet « vintage » reste discret. On peut, selon les associations faites au niveau du reste de la tenue, accentuer ce côté vintage ou l’atténuer à volonté.

En synthèse, un livre techniquement et esthétiquement apprécié, qui constitue un bon support pour réaliser des premières pièces de garde-robe sans professeur derrière son épaule.

Et nous ne saurions mieux conclure que Tilly elle-même :

Couture pour Grandes Débutantes 20 modèles faits main, éditions marie claire en vente en boutique au prix de 19,90 euros.

Sous le pied de biche : la veste NENUPHAR de Deer and Doe

Parfaite pour les mi-saisons, cette veste a un look kimono, qui présente deux options au niveau des manches (manches 3/4 ou longues froncées), et qui peut se faire avec ou sans poche. Sa petite originalité : ses fronces dans le dos.

 

 

Emmanuelle a choisi de coudre la version manches 3/4 sans poche.

– Pourquoi as-tu choisi ce modèle ?

Je n’avais jamais cousu de veste et une pièce de type kimono, non doublée, me semblait une bonne entrée en matière. Et les petits détails de Nenuphar – le dos froncé et le col notamment – en font une pièce originale, parfaite pour les matins ou soirée un peu frais.

 

– Combien de pièces de patrons as-tu décalquées pour cette version ?

Ayant zappé les poches, je n’avais que 5 pièces :

  1. le devant (à couper deux fois)
  2. l’empiècement dos (à couper une fois)
  3. le dos (à couper une fois)
  4. le col (à couper 4 fois, et à thermocoller 2 fois))
  5. les manches (à couper 2 fois)

 

– Quelle taille as-tu décalquée ?

Suivant le tableau des mensurations, et en me fiant à la taille de buste, j’ai décalqué la taille 40. Ce modèle n’étant pas ajusté, je n’ai pas élargi dans le bas de la veste à la taille supérieure, comme cela peut parfois m’arriver.

 

– Au niveau du tissu, qu’as-tu choisi ?

Le patron recommande chambray, sergé de viscose, baptiste, double gaze, voile de coton, satin de coton.

J’ai opté pour un chambray bio Les Trouvailles d’Amandine couleur prune, vendu chez Brin de Cousette 22,50€ le mètre.

Ce tissu est aussi beau côté pile que côté face, et j’ai beaucoup hésité sur laquelle utiliser. Finalement, j’ai gardé la couleur la plus foncée sur l’endroit, avec juste le col sur l’autre face.

 

– Y a-t-il eu des étapes compliquées/délicates lors de la confection de la veste ?

Aucune ! J’ai trouvé les explications limpides, comme toujours avec Deer and Doe, et tout s’est parfaitement emboîté.

 

– Et des friandises techniques ?

Les fronces dans le dos et le col. Mais les repères sur le patron et les instructions qui l’accompagnent ont permis une réalisation sereine de ces éléments.

La prochaine fois, je tenterai les fronces à l’aiguille double, pour avoir des fronces bien homogènes et bien régulières.

 

As-tu modifié quelque chose ?

Absolument pas !

Le modèle a été cousu comme prévu par le patron.

 

– A ton avis, pour qui est ce patron ?

Le patron est indiqué niveau 2/5, ce qui me paraît approprié.

Comme d’habitude, le livret d’explication est clair et complet. Toutes les pièces s’emboîtent comme elles doivent. Ce patron me paraît facilement accessible aux couturières de niveau intermédiaire.

 

Patron Nenuphar de Deer and Doe et chambray bio Les Trouvailles d’Amandine disponibles à la boutique. 

Merci à Camille pour la séance de pose, et à Loreleï pour les photos.

UN PATRON, DEUX STYLES

Aujourd’hui, nous vous proposons une variation autour du modèle de jupe de notre cours S’AMUSER, qui peut se décliner en version estivale comme en version hivernale. Loreleï et Cassiopée vous montrent, par leurs réalisations, la versatilité de ce modèle.

 

  • Pourquoi as-tu choisi ce modèle ?

Cassiopée : « Cette jupe à pinces est facile à coudre et modifiable selon ses envies. Réalisée dans un coton vichy rose et blanc qui lui donne un petit air rétro, elle est parfaite pour l’été.  »

Loreleï : « La jupe à pinces est un bon basique, facilement déclinable selon les choix des tissus que nous proposons. Cette fois si nous voulions montrer le rendu du velours. Le patron de la jupe est très versatile ; en effet selon le tissu choisi elle ci peut aussi bien nous accompagner l’été que l’hiver… »

 

  • Quel patron as-tu utilisé ?

Cassiopée : « Le patron de la jupe à pinces du cours S’AMUSER de chez Brin de Cousette. »

Loreleï : « Le patron de la jupe à pinces du cours S’AMUSER. J’ai choisi la full option !!! C’est à dire avec ajout des poches et d’une doublure … Au début du premier cour S’AMUSER vous avez le choix entre plusieurs options : jupe à pinces avec poches & doublure / jupe à pinces avec poches & sans doublure / jupe à pinces sans poches & sans doublure !»

 

  • Combien de pièces de patrons as-tu décalquées pour cette version ?

Cassiopée : « Deux au total, le devant et le dos. »

Loreleï : « Quatre en tout. Les devant & dos de la jupe & les dessus & dessous des poches. »

 

  • Quelle taille as-tu décalquée ?

Cassiopée : « La taille 40. »

Loreleï : « La taille 40. »

 

  • Au niveau du tissu, qu’as-tu choisi ?

Cassiopée : « Un coton vichy rose et blanc, et un coton blanc pour la ceinture, ainsi qu’une doublure blanche. »

Loreleï : « Un velours couleur fauve pour la jupe (tissu idéal pour le dressing d’hiver), un coton orangé pour la doublure & les poches. »

 

  • Y a-t-il eu des étapes compliquées/délicates lors de la confection de la jupe ?

Cassiopée : « J’ai ajustée la jupe à mes mesures, en modifiant les lignes des côtés aux dimensions de ma taille et de mes hanches, il est possible d’allonger les pinces pour un tombé impeccable selon sa morphologie, pour avoir LA jupe parfaite ! »

Loreleï : « La pose du zip est toujours une étape un peu délicate me concernant… Dans l’idéal les deux lignes de coutures doivent être parfaitement symétriques … Dans l’idéal … ;). »

 

  • Et des friandises techniques ?

Cassiopée : « Penser à réduire la tension du fil pour l’assemblage de la doublure, sinon cela fronce ! »

Loreleï : « Le velours est un tissu particulier car il a un sens ! Il faut donc veiller à bien couper les pièces dans le même sens sinon il y aura des différences de tons entre les pièces qui composent la jupe … On considère que le velours est taillé de manière à ce que les pils se couchent vers le bas du vêtement (source : Guide des tissus par projets de couture, Christelle Beneytout, ed. Eyrolles). »

 

 

  • As-tu modifié quelque chose ?

Cassiopée : « Non, elle est parfaite ainsi. »

Loreleï : « Yes j’ai raccourcis la jupe pour qu’elle arrive au dessus du genou. »

 

  • A ton avis pour qui est ce patron ?

Cassiopée : « Ce patron est parfait si l’on souhaite réaliser une jupe avec plusieurs points techniques (faire des pinces, pose du zip, ceinture…). Proposée dans le cours S’AMUSER c’est le modèle pour progresser en technique ! »

Loreleï : « Ce patron est l’un des modèles proposés aux élèves de notre cours S’AMUSER (équivaut à un NIV.3). Je dirai que sur une échelle de difficulté de 0 à 5 celui ci est à 3 ». Il s’adresse donc à des couturiers de niveau intermédiaire. »

Patron du cours S’AMUSER.

Tissu velours ras disponible à la boutique au prix de 15€ /m.

Coton vichy disponible à la boutique au prix de 12€/m.

Livre Guide des tissus par projets de couture, Christelle Beneytout chez Eyrolles, disponible à la boutique au prix de 28€.

Variation autour d’un même patron : le sac à courses Brin de Cousette

 

Nos élèves nous demandent souvent dans quel tissu ils pourraient refaire le sac à courses du cours S’INITIER. Au-delà des cotons et wax utilisés pendant le cours, il est possible de coudre ce modèle dans des tissus tels que le jean, la gabardine, le jacquard ou la laine.

Nous avons cousus quelques modèles à titre illustratif :

  • un modèle extérieur jean, intérieur coton rayures, avec les anses légèrement raccourcies faute de longueur suffisante disponible dans cette couleur au moment où ce modèle a été cousu (2 x 65 cm au lieu de 2 x 70 cm).

Ce n’est pas parce que c’est l’intérieur que les raccords doivent être négligés :

 

  • un modèle extérieur tissu sashiko (coton indigo avec les lignes sur lesquelles broder) et intérieur coton imprimé citrons :

 

  • un modèle extérieur laine et intérieur coton imprimé

 

oups, plus de fil de canette à quelques centimètres de la fin :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Patron du sac à courses utilisé en cours S’INITIER. Tissus disponibles à la mercerie.

 

 

Sous le pied de biche – La combinaison Astrid de Coralie Bijasson –

Cela faisait longtemps que nous ne vous avions pas présenté un l’une de nos cousettes !

Aujourd’hui Camille met à l’honneur la marque « C’est moi le Patron » de Coralie Bijasson et sa combinaison Astrid.

– Pourquoi as-tu choisi ce modèle ?

Cela faisait longtemps que je voulais coudre une Combinaison en viscose pour le confort et les grandes chaleurs.

 

– Quel patron as tu utilisé ?

J’ai jeté mon dévolu sur la Combinaison Astrid de C’est Moi Le Patron (créatrice Coralie Bijasson)

 

– Combien de pièces de patrons as-tu décalquées pour cette version ?

10

 

– Quelle taille as-tu décalqué ?

Suivant le tableau des mensurations, j’ai décalqué la taille 38 pour le haut et la taille 40 pour le bas.

– Et quelles sont tes vraies mensurations ?

Poitrine 86 cm, Taille 69 cm, Hanches 97 cm.

– Au niveau du tissu, qu’as-tu choisi ?

J’ai opté pour une viscose bleue marine à pois cuivrés de chez Un Chat Sur Un Fil, vendu chez Brin de Cousette 22,90€ le mètre.

– Y a-t-il eu des étapes compliquées/délicates lors de la confection de (la robe) ?

Non j’ai trouvé les explications limpides, tout correspond parfaitement au montage.

 

– Et des friandises techniques ?

La patte de boutonnage, le pantalon et ses poches italiennes !

– As-tu modifié quelque chose ?

Aucune modification, j’ai réalisé la version sans manche pour l’été. J’ai juste surjeté toutes les pièces, ce qui n’était pas dit dans le pas à pas mais je trouve cela plus propre 🙂

 

– A ton avis pour qui est ce patron ?

Comme il y a le montage d’un pantalon avec gestion de la fourche, je dirais plutôt niveau intermédiaire. La planche à patron est claire et les explications aussi !

Patronthèque

Comme vous avez pu le constater, nous avons accueillis de nouvelles marques de patrons chez Brin de Cousette.

Alors, pour éviter de vous y perdre, nous avons cru judicieux de vous faire un récapitulatif des nouveaux arrivants !

Tout d’abord les marques de patrons françaises :

Slow Sunday la dernière arrivée

 

Cozy little world et son fameux gilet Monceau !

 

Mouna sew 

 

Les BG, patrons pour homme !

 

Ikatee, patrons pour enfants

 

Et pour finir, Anne Kerdilès !

Et dans les patrons anglophone, des nouveaux et des réassorts de marques chouchous !

Megan Nielsen

 

Nina Lee

 

Sew House Seven

 

Closet Case pattern

 

Grainline

De quoi agrémenter votre garde robe !!

Aux dernières nouvelles…

Nos coordonnées

ADRESSE : 2, rue Richard Lenoir 75011 PARIS
TELEPHONE : 01 48 42 06 27
EMAIL : contact@brindecousette.com

OUVERTURE
mardi à samedi - 12h à 19h

MÉTRO
métro Charonne - pa_metro_ligne_8 Faidherbe - Chaligny